La douleur


La douleur est un langage du corps.

Elle est l’expression d’un dysfonctionnement, un signal d’alarme.


Chaque être humain ressent la douleur d’une manière qui lui est propre, de telle sorte qu’une même cause, selon la personnalité de chacun, peut produire des effets de forme et d’intensité différente. C’est tout le vécu émotionnel et corporel qui transparaît dans la douleur.

L’utilisation de l’hypnose est validée par de nombreuses études qui montrent que les suggestions peuvent modifier et réduire la perception de la douleur.


Les techniques utilisant l’hypnose sont des jeux mentaux et des exercices d’imagination. L’action thérapeutique repose sur les dires du patient qui évoque volontiers, par des métaphores, les symptômes dont il souffre. La douleur est comparée à un étau qui serre, à un tube trop étroit, à une griffure, à un couteau qui transperce, une plaque de métal, des aiguilles, une barre tordue, etc.



On peux travailler sur plusieurs douleur avec l'hypnose telles que:

- la migraine et les céphalées

- le syndrome du côlon irritable.

- atténuer les douleurs aiguës avec l’hypnose

- les douleurs avant et après une opération

- les douleurs du cancer avec l’hypnose



L'hypnose est utilisée de plus en plus dans les hôpitaux. Il y a un grand intérêt à humaniser par l’hypnose la relation soignant – soigné. Le vécu modifié de ces soins présente de nombreux avantages tant pour les patients que pour le soignant. Les actes se déroulent dans un contexte plus serein et donc plus facile. Les actes peuvent être renouvelés avec moins de médicaments antalgiques, moins de peur et d’appréhension.


De plus en plus d’anesthésistes, de pédiatres, de spécialistes de soins palliatifs ont recours à l’hypnose et font preuve d’un grand enthousiasme devant les effets obtenus par cette approche.


0 vue

Richard Fontenay

2 rue du Paradis

62290 Noeux les Mines

  • Facebook Social Icon

Uniquement sur rendez-vous au 06.49.80.37.27 ou plus rapidement dans l'onglet
"réservez en ligne"

L'hypnose therapeutique vient en complément d'un traitement médical. Je ne suis pas médecin et ne formule pas de diagnostic.